Buscar

Sport et Santé. Les limites d’un dogme : Le sport est bon pour la santé.

Actualizado: 18 de nov de 2019



Partout vous verrez « le sport est bon pour la santé », « faites du sport », « mangez bien », etc…

Tous ces messages ayant pour but d’induire des comportements ou des interdictions dans un but de santé, et comme tout bon médecin on va s’acharner à traiter des maux pour préserver un état de santé.

De ce fait on va faire des kilomètres de vélo ou de course à pieds, de la gymnastique, du tennis, etc.., manger sainement, se priver, et parfois s’infliger des souffrances et des frustrations pour aboutir aux résultats escomptés, prendre des traitements, ingurgiter des substitutifs pour lutter contre la maladie.


La physiologie nous apprend que le cœur et les vaisseaux nous apportent de la quantité de vie. 75% des décès dans le monde sont des conséquences de maladies cardiovasculaires (Infarctus du myocarde et Accidents Vasculaires Cérébraux). Les facteurs de risques cardiovasculaires sont connus et au nombre de sept :

  • La pression artérielle élevée

  • L’obésité

  • Le cholestérol élevé

  • Le diabète (sucre élevé)

  • Le tabac

  • La sédentarité

  • L’alimentation

En termes de Santé la Science est un apport considérable, elle permet d’expliquer, d’identifier, de proposer des solutions. Mais que faire de la Science sans Conscience ni Bon-Sens ?

LE plus important est de s’attacher à l’Education en matière de Santé. L’éducation augmente nos connaissances, plus on a de connaissances plus on est capable de se mouvoir dans le monde environnant, plus on en sait et mieux on contrôle ses émotions, ses comportements, et on renforce l’estime de soi.

L’Education doit enseigner ce qui est bon, promouvoir ce qui est bon, elle doit être positive et préparer le cerveau à comprendre et à lutter contre les facteurs de risque, donner de l’importance au choix et à prendre des décisions personnelles.

Le cœur et les vaisseaux donnent de la quantité de vie, le cerveau donne de la qualité de vie.


Le sport est bon pour la santé mais doit s’intégrer dans un arsenal de possibilités et de choix que notre éducation nous permet de faire, dans un équilibre des connaissances et de la perception de ce qui est bon pour nous, ce qui nécessite une approche pluridisciplinaire des problèmes de santé afin de promouvoir la santé plutôt que traiter la maladie.

Prendre la décision d’aller bien est cérébrale !


Dr. E.Parein

43 vistas
Calle 29, número 21
46182 LA CAÑADA
960 22 68 76

CENTRO MEDICO

VALENCIA